BARBAKI


L’histoire d’un ogre qui dévore les livres d’une bibliothèque.


Conte et chansons pour les enfants par Clémentine Duguet

C’est l’histoire d’un bon’homme tout barbu et tout mal poli. Un bon’homme qui jamais ne rit. Un bon’homme qui collectionne les gros  mots et qui n’aime que le chant des oiseaux. C’est Barbaki ! Pour égaler ses amis à plumes, il décide un jour  d’inventer  un  instrument   de musique,  un instrument tout  en bois et tout à fait magique qu’il offre en cadeau à Clémentine. Autour de cet orgue de barbarie, à grands coups de manivelle, voilà revenu le temps d’autrefois, des chansons de grand-maman et des jupons en dentelles…

Clémentine nous emmène, en commençant sous forme de conte, dans un spectacle musical autour d’une marionnette et d’un orgue de barbarie qui mouline les chansons populaires de la France d’hier :  Sur le pont d’Avignon, Frère Jacques, Une souris verte, Il était une bergère, etc… Elle nous explique comment fonctionne ce drôle d’instrument de la famille de la musique mécanique dont le cœur est un soufflet. Comment le vent arrive à chaque sifflet. Comment des cartons perforés peuvent devenir de la musique.
Comment on arrange les morceaux. Nous voici au temps des chanteurs de rue et des petits formats, des chansons reprises en choeur dans les foyers. Et puis l’orgue de barbarie a pris un jour, grâce à Pierre Charial, le visage de Pierre pour attraper le Loup de Serge Prokofiev.

Durée de la représentation : environ 45 minutes

L’artiste peut s’installer dans m’importe quelle salle et ne nécessite qu’une prise de courrant. Elle apporte ses propres éclairages.

Intervention limitée à une centaine d’enfants pour des questions de visibilités et de son (spectacle non sonorisé)

%d blogueurs aiment cette page :